Particuliers, obtenez un potager fertile et durable grâce au sol vivant en boostant sa biodiversité :

Bien nourrir son sol pour obtenir un potager de plus en plus fertile

schema-sol-vivant-foret

Les principaux éléments nécessaires à la construction d’un sol vivant sont : le soleil, l’eau et le végétal.

La photosynthèse permet à la plante de produire des cellules, des tissus végétaux mais également des exudats racinaires.

Ces exudats sont riches en sucres, en vitamines et contribuent à alimenter les bactéries et champignons du sol. En retour, ces derniers fournissent à la plantes des oligoélements et autres substances nécessaires à la croissance de cette dernière.

A la fin de sa vie, l’ensemble des éléments de la plante (racines, tiges, feuilles) sera recyclés par les macro et micro faunes du sol. Ces nutriments permettront d’alimenter d’autres plantes.

 

Ce cycle est autonome, cependant si nous exportons de la matière, dans le cas d’une culture récoltée, nous diminuons le stock de matière recyclable. Cela a pour conséquence d’appauvrir le sol et de freiner son fonctionnement.

Cette perte de matière doit être compensée par un apport que l’on peut associer à une ration annuelle.

La ration annuelle d’un sol est estimée entre 20 à 40 t de matière sèche/ha/an (Francois Mulet).

schema-ration-sol-vivant

Paillez le sol pour un potager moins fatiguant physiquement

temperature-sol-sous-mulch

Des débris végétaux déposés à la surface du sol vont constituer un mulch ou paillis. Cette couche va empêcher la lumière du soleil d’activer la germination des graines présentes dans les sols et ainsi stopper la prolifération des adventices annuelles.

Ce mulch va également isoler la surface du sol de la chaleur des rayons du soleil. Ce qui va très fortement réduire la température du sol et limiter l’évaporation de l’eau. Comme on le voit sur les photos, l’écart peut atteindre 14 °C (températures prises à Morbecque (59) le 31 juillet 2020 pendant le pic de chaleur).

Grâce au paillis, vous passerez moins de temps à désherber et à arroser votre potager.

Aménagez votre potager pour favoriser la biodiversité

insectes-auxiliaires

La création de différents aménagements dans le potager permettra à une grande diversité d’insectes de s’installer durablement.

Parmi ces insectes, vous aurez de nombreux prédateurs, auxiliaires des cultures qui réguleront les populations de ravageurs.

Et si vous participiez au changement ?!

Vous souhaitez mettre plus d’Agroecologie dans votre potager mais vous ne savez pas comment débuter : nous sommes là pour vous accompagner.